Poutine: l'ennemi commun russe unit l'Europe? «Parfait, nous sommes prêts à patienter»

Posted on April 11, 2017 20:47:20 Filed in Poutine


En soutenant les frappes US contre la base aérienne syrienne de Shayrat, certains pays européens cherchent à améliorer les relations avec Donald Trump qu'ils ont violemment critiqué ces derniers temps, estime le Président russe Vladimir Poutine.

Les frappes américaines contre la base aérienne de Shayrat, en Syrie, ont servi de prétexte à certains pays européens pour renouer les relations avec Washington, détériorées après l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Comme toujours ce sont les ennemis communs comme la Russie et la Syrie qui unissent le Vieux Continent et les États-Unis, a indiqué le Président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse tenue après les pourparlers avec son homologue italien Sergio Mattarella.

 

« Tout le monde veut rétablir les relations avec la communauté occidentale après que de nombreux pays européens, grâce à l'ancienne administration américaine, ont pris position contre Trump durant la campagne électorale aux États-Unis. C'est une bonne plateforme pour la consolidation, les ennemis communs comme la Russie et la Syrie. Parfait ! Nous sommes prêts à patienter. Mais nous espérons que la tendance d'interaction positive sera finalement retrouvée », a déclaré Vladimir Poutine.

 

Suite à l'attaque chimique de mardi à Khan Cheikhoun, attribuée par les pays occidentaux aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe ciblée contre la base aérienne syrienne de Shayrat. Vendredi matin, 59 missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui croisent en Méditerranée, faisant selon la partie syrienne dix victimes parmi les militaires et neuf morts parmi les civils, dont quatre enfants, et causant d'importantes destructions.

 

Le Président Vladimir Poutine a qualifié l'attaque américaine d'agression contre un État souverain en violation du droit international et menée sous un faux prétexte.

Sputniknews



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice