Vénézuela- vent de triomphe pour Maduro : la séance inaugurale de la constituante a finalement eu lieu

Posted on August 5, 2017 04:13:36 Filed in International


En dépit des critiques internationales et du rejet de l'opposition qui manifestait au même moment de la rue, la séance inaugurale de l'Assemblée constituante du Vénézuéla élue à l'instigation du président Nicolas Maduro a eu lieu vendredi en présence de ses 545 membres, élus le 30 juillet dernier.

"Nous inaugurons l'Assemblée nationale constituante du peuple vénézuélien rebelle", a déclaré en début de séance le doyen des constituants, Fernando Soto. Un prêtre a ensuite béni l'assistance, après un bref sermon.
 
L'ex-cheffe de la diplomatie vénézuélienne Delcy Rodriguez, surnommée "la tigresse" par le président Nicolas Maduro pour sa défense passionnée de la "révolution bolivarienne", a été élue présidente de la Constituante à l'occasion de cette cérémonie de prestation de serment.

"Je promets de défendre la patrie de toute agression ou menace", a déclaré cette avocate de 48 ans, qui tenait à la mainun le drapeau vénézuélien et un exemplaire de la Constitution .
Les membres de la nouvelle assemblée, dont l'épouse et le fils de Maduro, sont arrivés  au siège du Parlement, arborant des portraits géants du défunt président Hugo Chavez (dont M. Maduro est l'héritier politique) et de Simon Bolivar (héros de l'indépendance du Venezuela).

Ils se sont ensuite installés dans le "salon elliptique", à quelques mètres de l'hémicycle dans lequel se réunissent les députés élus fin 2015 et majoritairement issus de l'opposition, faisant craindre des tensions au sein du bâtiment.
 
Pendant ce temps, les partisans de M. Maduro étaient réunis à l'extérieur, casquettes rouges sur la tête et agitant des drapeaux vénézuéliens. L'opposition marchait également vendredi et entendait rejoindre le Parlement.
Dotés de pouvoirs illimités durant un temps indéfini, les constituants sont pour la plupart issus de la société civile et appartiennent tous au camp présidentiel, l'opposition ayant boycotté le scrutin.
La nouvelle Assemblée constituante se situe au-dessus de tous les pouvoirs, y compris ceux du chef de l'Etat. Elle aura pour mission de réécrire la Constitution du Venezuela de 1999, promulguée par Hugo Chavez, président de 1999 à 2013.

Son élection dimanche, entachée par des violences qui ont fait dix morts, a suscité un tollé international. Plus de 120 personnes ont été tuées en quatre mois de manifestations contre le président Maduro.

Nicolas Maduro a affirmé lundi que plus de 8 millions d'électeurs, soit 41,5% du corps électoral,avaient participé à l'élection des membres de l'Assemblée Constituante, mais avait été démenté par l'entreprise britannique chargée des opérations de vote, SmartMatic, pour qui ce chiffre était "manipulé" et surévalué d'au moins un million de votants.
Du coup, le parquet général, dirigé par la procureure  Luisa Ortega, récemment entrée en dissidence contre l'homme fort de caracas a entrepris jeudi d'empêcher la'installation de de la Constituante, en réquérant que la Cour Suprême annuler la séance inaugurale. Evidemment, cette réquisition s'est heurtée au mur de fidélité au président Maduro érigé par les juges de ladite Cour suprême. Une fidélité dont la constance a été éprouvée depuis le début de la crise politique, au même titre que celle de l'armée, soudée derrière son leader.

Avec l'Assemblée Constituante, Nicolas Maduro va enfin profiter pour faire voter des lois lui permettant de "perfectionner" l'économie et d'inscrire ses programmes sociaux dans la Constitution, ce qui aurait été impossible avec l'assemblée nationale élue en décembre 2015, dont 99 des 167 députés étaient de l'opposition.

Radio Cameroonvoice



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice