CAF : Ouf de soulagement, mais suspense en continu pour l'organisation camerounaise de la CAN2019

Posted on September 26, 2017 00:55:56 Filed in Sport


http://www.africatopsports.com/wp-content/uploads/2017/06/CAN-2019.jpg

Réuni samedi à Accra au Ghana, le comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) ne s'est toujours pas déterminé au sujet de l'organisation par le Cameroun de l'édition 2019 de la Coupe d'Afrique  des Nations Total.

A l'issue de la réunion d'Accra, le conseil exécutif de la CAF a annoncé la convocation prochaine d'une réunion de la Commission d'organisation dans le but d'élaborer les termes de référence de l'appel d'offres à ouvrir, pour la sélection d'un cabinet d'audit chargé d'effectuer les missions d'inspection des infrastructures devant abriter la CAN2019, compte tenu du désistement du cabinet d'audit indépendant Price Waterhouse Cooper, qui, en août dernier a refusé de faire partie de la mission d'inspection des infrastructures au Cameroun, obligeant ainsi la CAF à la reporter.

Il va donc falloir patienter encore, on ne sait pour combien de temps, pour savoir si la CAF a décidé de coller la paix au Cameroun au sujet de la prochaine édition de la CAN dont ses officiels, son président en l'occurrence, ont menacé ces derniers mois de retirer l'organisation au Cameroun. Des menaces qui s'appuient, côté CAF, sur le retard pris par le Cameroun dans la réalisation des infrastructures nécessaires au bon déroulement du tournoi, mais qui au Cameroun, sont interprétées à tort ou à raison comme une manière de revanche de l'actuel président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad, sur son prédécesseur, le Camerounais Issa Hayatou, sous le magistère duquel l'organisation de la CAN Cadet avait été retirée en 2016 à Madagascar.

 
Une attitude des responsables de la CAF lors de la réunion d'Accra

Pour l'instant c'est un ouf de soulagement qui est poussé à Yaoundé, où des rumeurs ont circulé la veille de la réunion de la CAF au Ghana, faisant état de ce que celle-ci allait être le théâtre de l'annonce du retrait de l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun, qui a ajouté ces derniers temps aux griefs d'incapacité –plus ou moins avérée- déjà évoquée, une situation de tension dans sa région anglophone, qui préfigure l'éventualité d'une guerre civile ou de sécession, si les dirigeants camerounais ne trouvent pas le moyen de persuader les séparatistes –par le dialogue- à abandonner leur projet controversé.     

Ndam Njoya Nzoméné

Publicité



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice