"Pourquoi je n'ai pas fait la guerre" (Ou quand un civil recadre le Général ivoirien Philippe Mangou)

Posted on October 11, 2017 15:07:07 Filed in Actualites


 
Le général Mangou faisant en pleine reddition à son nouveau maître Ouattara, le 12 avril 2011 à l'hôtel du Golf, 24 heures après le renversement du chef des armées ivoiriennes, Laurent Gbagbo. Vous avez dit un "général en carton"... plus habile dans l'art diplomatique de la médisance opportuniste que dans l'art de la guerre ?

Le poème intitulé "Pourquoi je n'ai pas fait la guerre" et signé Dacoury-Tabley Philippe Henri, que la rédaction de Cameroonvoice partage avec vous ci-dessous a été écrit à la suite de la honteuse "prestation" devant la Cour Pénale Internationale du "général"(?) Philippe Mangou, envoyé par le régime Ouattara pour aller témoigner à charge contre l'ancien chef des armées ivoiriennes, Laurent Gbagbo, et son ancien collaborateur Charles Blé Goudé.

On y voit que déjà apostrophé en 2011, par le pro-Soro Sidiki Konaté qui l'avait qualifié de "Général en carton"  à cause de sa propension à aller dire à Soro que ce n'était pas dans le fief de celui-ci et de Ouattara que les Forces de défense et de sécurité ivoiriennes - dont il était à l'époque le chef d'Etat-major - rencontrait des difficultés à maintenir l'ordre, mais plutôt dans le fief de Gbagbo alors président de la République, puis à aller dire le contraire sur les antennes de la télévision, Philippe Mangou, Général ivoirien casé depuis six ans dans un poste diplomatique où il s'ennuie à mourir comme ambassadeur potiche, vient de recevoir une pique de l'ancien gouverneur de la BCEAO, Dacoury-Tabley Philippe Henri, un civil avisé, qui essaie dans un poème sarcastique de réapprendre les fondamentaux du métier de militaire au général d'opérette qui n'aurait jamais dû entrer dans l'armée.

Dégustons plutôt.

 
Dacoury-Tabley Philippe Henri, ANCIEN GOUVERNEUR DE LA BCEAO



"Pourquoi je n'ai pas fait la guerre",
A voulu se justifier ce Général, à la CPI,
Oubliant qu'un soldat doit obéir et se taire,
Engagé à défendre partout son pays.
Un soldat, les ordres ne discute pas,
Car,"la discipline est la force des armées."
Son intelligence, il l'exprime au combat,
Prêt à offrir sa vie pour sa Patrie aimée.
Plus qu'un simple soldat, un Général,
C'est la référence, l'honneur, la droiture.
C'est surtout une grande valeur morale,
Loin du parjure infamant et de la forfaiture.
Un Général n'abandonne pas ses hommes,
Il ne se dit jamais vaincu avant de combattre.
Un Général ne fuit pas en jetant ses armes,
Il ne déserte surtout pas pour un autre maître,
Un Général qui trahit, ternit ses étoiles.
Son honneur et sa dignité, il aura ainsi reniés.
Témoin, il couvre la vérité sous un sombre voile.
Honte à ce Général félon qui, lui-même, s'est dégradé.

Poème inédit de Gouverneur Dacoury-Tabley Philippe Henri

ANCIEN GOUVERNEUR DE LA BCEAO
07 octobre 2017

Par Philippe Henri Dacoury-Tabley



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice