Erreurs et sympathies sportives : l'entraineur de foot Arsène Wenger proclame George Weah président élu du Libéria

Posted on October 13, 2017 15:38:36 Filed in Sport


 
Arsène Wenger s'est emballé sur les résultats de l'élection présidentielle au Liberia. (Reuters)

Cette fois-ci, l'entraineur français du club anglais Arsenal Football Club est allé plus vite que la musique, en proclamant avant la commission électorale libérienne le résultat de l'élection présidentielle de mardi en vue de désigner le successeur de Ellen Johnson Sirleaf, qui, selon lui, a été remportée par l'ancien international de football, George Weah, son ancien poulain.

Même si le coach n'est pas le seul à être allé très vite en besogne en annonçant l'élection à la présidence du Libéria de Weah, on se demande bien quelle mouche l'a piqué lors de la conférence pour qu'au lieu de parler de Kollo Touré au sujet de qui une question lui était posée, il se fende de congratulations zélées à l'adresse de l'ancien footballeur de légende qu'il a encadré du temps où il entrainait entre 1987 et 1994, l'équipe de Monaco football club.

«Je voudrais féliciter l'un de mes anciens joueurs à Monaco, George Weah, qui est devenu président du Liberia. Et c'est rare de voir un ancien footballeur devenir président d'un pays. Donc, bravo Georgie»,

 
Légende vivante du football africain en général et libérien en particulier, le candidat à la présidentielle libérienne George Weah est plébiscité par l'opinion publique en Afrique et aileurs, mais le dernier mot est celui des électeurs de son pays.

En effet, si George Weah est l'un des 20 candidats à la présidence du Liberia, et surtout l'un des deux favoris avec le vice-président sortant Joseph Boakai, le résultat du scrutin d'il y a deux jours était toujours attendu jeudi soir, et des sondages appuyés  par des indiscrétions émanant de la commission électorale faisait plutôt état d'un probable deuxième tour qui pourrait opposer justement opposer dans les semaines à venir,  George Weah et Joseph Boakai. Encore faudrait-il que rien, dans la suite des dépouillements, ne vienne infirmer cette tendance.

Ndam Njoya Nzoméné

Publicité



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice