Jouer au football pourrait donner… le cancer !

Posted on November 11, 2017 11:04:33 Filed in Sport




Une enquête effarante du mensuel SO FOOT montre comment la composition des terrains synthétiques fait planer une menace majeure sur la santé publique.

Qui n'a pas tâté la balle sur ces surfaces synthétiques, dont l'herbe artificielle repose sur des millions de petits granulés noirs ? On apprend aujourd'hui dans les colonnes du mensuel SO FOOT que la composition de ces granulés, à base de vieux pneus broyés – il en faut 23 000 pour un terrain… -, passée au crible par des chercheurs américains et néerlandais, cache de l'arsenic, du plomb, du chrome, des hydrocarbures… Au total, pas moins de 190 substances toxiques ou cancérogènes dans l'environnement de ces terrains, notamment dans la poussière dégagée et que tout usager est donc susceptible d'avaler.

Tellement préoccupant qu'aux Etats-Unis, la prise de conscience est aujourd'hui bel et bien d'actualité. Portée notamment par l'ancienne joueuse internationale Amy Griffin, membre de la première équipe championne du monde de l'histoire en 1991, qui a recensé… 237 cas de cancer chez de jeunes joueurs et joueuses ayant évolué sur des terrains synthétiques, dont deux tiers de gardiens, les plus exposés à ces particules. Suffisamment alarmant pour que New York et une centaine de villes américaines renoncent aux granulés.

Des chiffres et des faits qui semblent loin en revanche de susciter le même électrochoc de ce côté de l'Atlantique, où pourtant le succès de ces terrains de foot à cinq ne se dément pas. Si aux Pays-Bas, l'Ajax Amsterdam a acté le remplacement des terrains artificiels de son centre de formation, en France, c'est calme plat. Ou presque, si l'on se réfère en effet à cette réponse apaisante de l'ancienne ministre des sports Valérie Fourneyron à la question d'un parlementaire sur le sujet. C'était en 2013… 

Sylvain Labbe

Publicité



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice