Dr. Boga Sako fait le bilan du sommet UE-UA et accuse: "l'Union européenne, responsable des crimes en libye" (Vidéo)

Posted on December 6, 2017 20:40:59 Filed in Actualites


L'universitaire et défenseur des droits de l'homme ivoirien Gervais Boga Sako aujourd'hui en exil est particulièrement remonté contre les acteurs du dernier sommet Union européenne-Union Africaine. Il l'a fait savoir lors d'un entretien dimanche avec Jacky Moiffo sur JMTV+.

S'il n'est pas tendre vis-à-vis des organisateurs qui ont brillé par une démarche dolosive vis-à-vis de la jeunesse africaine en l'évoquant avant leurs assises pour légitimer leur sommet, et en l'ignorant complètement  pendant les assises comme on fait du papier hygiénique après qu'il a servi, le président de la Fondation Ivoirienne pour l'observation et la surveillance de la Démocratie, des Droits de l'Homme et de la vie Politique (FIDHOP), parfois soutenu par son intervieweur Jacky Moiffos'en prend aussi à l'élite sociale et politique africaine en général et ivoirienne en particulier qui s'est contentée pendant le sommet de s'afficher avec un large sourire aux côtés des grands de ce monde et d'immortaliser ces rencontres circonstancielles au travers de poses photos de leurs obscènes exhibitions.

Un clin d'œil est ainsi fait à la jeunesse burkinabé qui a profité de la présence de macron, chef d'un Etat impérialiste pour manifester son ressentiment contre ce système honni dont le président français est l'une des incarnations.

Tout y passe : de la rencontre du Président français avec les étudiants qui pour lui fut "ridicule", à la limite "une simple mascarade" à l'esclavage en Libye au sujet duquel le défenseur des droits de l'homme "outré et choqué" accuse l'Otan, l'Europe, la France, Tony Blair et surtout Nicolas Sarkozy, en mettant en exergue leur responsabilité dans la destruction de ce pays et l'assassinat de Mouammar Kadhafi, en passant par le très inopportun -dans l'ordre des priorités, s'entend- métro résolument onéreux de Ouattara à Abidjan, la réaction de Boga sako est un bouillon très épicé d'interpellations qui met chacun face à ses responsabilités.

De la France qui "… n'est pas le vrai pays des Droits de l'Homme", tant elle ne fait qu'usurper ce titre, aux chefs d'Etats africains pas du tout préoccupés du sort de leurs populations obligés d'aller en servage en Libye ou mourir en mer pour atteindre l'eldorado européen, sans oublier les opposants ivoiriens qui sont restés scandaleusement silencieux pendant la mascarade de sommet UE-UA alors que des dizaines d'ivoiriens dont ils auraient pu clamer urbi et orbi la cause croupissent toujours dans les prisons politique de monsieur Ouattara, tous en prennent pour leurs grades.

Extrait sur la vidéo ci-dessus.


Cameroonvoice



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice