RD. Congo L'opération "cloches" pour obliger Kabila à appliquer l'accord de la Saint Sylvestre débute ce jeudi

Posted on December 14, 2017 08:43:40 Filed in Actualites


Le collège des curés doyens de l'église catholique, archidiocèse de Kinshasa, a dans une correspondance du 05 décembre 2017 instruit les curés des paroisses de lancer des actions à caractère pacifique à partir de ce jeudi 14 décembre 2017 pour réclamer l'application de l'accord du 31 décembre 2016.

 

A en croire cette correspondance, les prêtres affirment répondre à l'appel des Évêques de la CENCO dans leurs messages des Assemblées plénières tenues en juin et novembre de l'année en cours pour exiger l'application de l'accord de la Saint-Sylvestre et la tenue des élections crédibles et transparentes dans le meilleur délai. En effet, ils ont enjoint les curés à faire la lecture de l'extrait du message de la CENCO et à sonner les cloches de l'église tous les jeudis à partir de 21 heures pendant 15 minutes. "C'est pourquoi nous vous recommandons à procéder à partir de ce jeudi 07 décembre 2017, chaque jour à la fin de chaque messe du matin, à la récitation de la prière contenue dans le feuillet "prière pour la nation", précédée de la lecture de l'extrait du message de la CENCO ". Par la même occasion, Ils ont également demandé aux curés des paroisses de sensibiliser les fidèles en particulier et la population congolaise en général à participer à cette action dite pacifique.

Cependant, pour plus d'adhésion, nous vous prions d'inviter les fidèles et la population en général à accompagner les cloches par toute sorte de clameur et de vacarme : taper sur les casseroles, des coups de sifflets et de vuvuzela, des klaxons." ajoutent-t-ils.

 

Rappelons que le samedi 02 décembre 2017, les représentants du Comité des laïcs de coordination ont rappelé, lors d'un point de presse, la prise de position et le constat sans appel des évêques  en juin dernier : "Le pays va mal". Et les laïcs d'aller plus loin en ajoutant que" le seuil du tolérable est dépassé. Le peuple est désemparé". Ils rappelaient encore, dans la foulée, la marche du 16 février 1992, avant de faire référence à l'appel des évêques du 23 juin dernier.

 

Les laïcs chrétiens réunis au sein du Comité des laïcs de coordination affirment leur ferme volonté de soutenir le processus de mise en œuvre de l'accord de la Saint-Sylvestre. Dans cette perspective, d'ici le 15 décembre 2017, le Comité des laïcs de coordination exige une déclaration publique du président de la République Joseph Kabila qu'il ne sera pas candidat à sa propre succession, avant d'appeler à la stricte application des mesures de décrispation prévues dans l'accord de la Saint-Sylvestre, comme la libération des opposants politiques, la fin de l'exil des opposants menacés d'arrestation au retour au pays, la fin du dédoublement des partis politiques.

Pour les observateurs avertis, un vrai ultimatum des laïcs qui représentent approximativement 70% de la population congolaise. Se dirige-t-on vers le début d'un nouveau bras de fer entre le pouvoir et l'église ? Wait and see.


Clément Muamba



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice