Egypte : une chanteuse condamnée à deux ans de prison pour un clip jugé "indécent"

Posted on December 21, 2017 15:26:48 Filed in Faits-Divers


Deux ans de prison pour un clip jugé suggestif. C'est la conclusion du tribunal égyptien sur le cas de la chanteuse Shyma, accusée d'incitation à la débauche dans un clip.

La chanteuse de 21 ans avait été arrêtée le 18 novembre après le dépôt de plaintes contre le clip de sa chanson "Andy Zoroof" ("J'ai des problèmes"), selon des sources de sécurité. Dans son clip, la jeune fille multipliait les poses impudiques à l'aide d'une pomme et d'une banane.

C'est ce qui a sans doute provoqué la réaction des autorités égyptiennes qui jugent le clip particulièrement aguichant. "La chanteuse Shyma donne une leçon de dépravation aux jeunes", dénonçait des jours plus tôt le journal égyptien Youm7. Condamnée à deux ans de prison, la chanteuse devra également payer une amende de 10.000 livres égyptiennes (480 euros). Le réalisateur du clip Mohamed Gamal a écopé de la même peine.

Sur sa page Facebook, l'artiste a présenté ses excuses, assurant ignorer que le clip aurait un tel impact. "Je présente mes excuses à tous ceux qui ont été dérangés par le clip et l'ont considéré indécent", avait-elle écrit.

En 2015, un tribunal égyptien avait condamné à un an une danseuse pour la même cause, "incitation à la débauche".

Chancela Gningui



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice