Comme un fils de pays de merde, un journliste américain répond à Trump

Posted on January 14, 2018 12:39:13 Filed in International


Présentateur à la chaîne de télévision américaine CNN, Anderson Cooper a fondu en larmes le soir du jeudi quand il présentait son émission AC360.

Des larmes versées en réaction au discours de Donald Trump. Lui qui, lors d'une discussion sur la question de l'accueil des immigrés venant du Salvador, de l'Afrique et de Haïti, a dévoilé sans vergogne son dédain vis-à-vis de ces personnes venant « des pays de merde ».

Un mépris pour la personne humaine qui a indigné et choqué l'ONU et des acteurs politiques et toute la nomenklatura américaine dont Anderson Cooper. Le journaliste s'est beaucoup plus ému des propos se moquant d'un peuple ayant été victime d'une nature peu clémente, allusion faite à Haïti touché par un tremblement de terre qui avait plus de 300 000 victimes humaines en 2010.

« J'ai passé beaucoup de temps à Haïti, j'y suis allé une première fois dans les années 90 quand j'étais jeune journaliste. En 2010, mon équipe de CNN et moi-même étions la première équipe internationale sur place après le tremblement de terre qui a frappé Haïti. J'y ai passé plus d'un mois et, depuis, j'y suis retourné », a lancé Anderson Cooper. « Comme tous les pays, Haïti est composé d'une multitude de gens : riches et pauvres, cultivés ou non, bons ou mauvais, mais jamais je n'ai rencontré un Haïtien qui ne soit pas fort », a-t-il poursuivi.

En prélude à la commémoration du huitième anniversaire du tremblement de terre (12 janvier 2010), le présentateur a lancé un message on ne peut plus émouvant au peuple haïtien : « Nous espérons que les Haïtiens qui nous regardent ce soir, de Port-au-Prince, Jacmel, Bainet, Miami et ailleurs, savent que nos pensées et notre amour sont avec eux ».

La réaction d'Anderson Cooper au discours de Trump sonne comme un message de solidarité et de réconfort non seulement au peuple de Haïti, mais de tous ces peuples issus de ces pays que le président appelle « pays de merde ».

Et sans doute pour railler Trump, des internautes ont emboîté le pas à Anderson en postant des images de l'île. Une île au paysage paradisiaque dont la splendeur frise la démesure.

John Ndinga Ngoma



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice