Cameroun : 47 tonnes de produits Lactalis mis hors d'état de nuire

Posted on February 24, 2018 18:12:16 Filed in Cameroun




La décharge publique utilisée par la société Hygiène et Salubrité du Cameroun (Hysacam), au quartier PK 10 à Douala a été mercredi dernier, le théâtre d'une gigantesque destruction de produits de la société française Lactalis.

Très souvent accusé d'attentisme et de négligence coupable, le gouvernement camerounais n'y est pas allé de main morte cette fois-ci : 47 tonnes de produits, encore sous douane, viennent ainsi d'être détruits par le ministère du Commerce, alors que le public commençait à craindre que comme d'habitude, en Afrique, le Cameroun ne devienne le point de chute, pour ne pas dire le dépotoir des laits contaminés du producteur hexagonal Lactalis.

C'est «pour s'assurer que ces produits ne reviendront pas sur le territoire camerounais», ont affirmé des officiels du ministère du Commerce dont les bulldozers  ont écrasé, mercredi,  cette immense quantité de produits.
A en croire des sources proches des autorités camerounaises, le fabricant avait pourtant  plaidé pour que ces produits soient retournés en France, on  ne sait bien pour quel usage. Cette demande avait suscité un certain agacement au Cameroun où l'on sait que Lactalis elle-même avait rappelé en décembre dernier tous ses produits fabriqués ou conditionnés dans l'usine de Craon, en France, après que les autorités de la santé en France ont fait état, le 1er décembre 2017, d'un risque de contamination à la salmonelle présenté par ses laits infantiles et autres produits nutritionnels.

Cela n'avait pas empêché qu'à la fin du mois de décembre, l'on retrouve sur le marché camerounais une quantité énorme de lait et d'huiles végétales Lactalis. Il avait même fallu que le directeur général des douanes, dénonce le déversement sur le marché local des huiles végétales non enrichies à la vitamine A, contrairement aux exigences de la norme en vigueur au Cameroun en la matière, pour que la brigade de contrôle et de répression des fraudes du ministère du Commerce se déploie sur le terrain et saisisse  des produits tels que les laits Picot et Milumel et les huiles végétales Promex, Evita, Jersey, Super délicieux, non conformes à la norme en vigueur relativement à  l'enrichissement en vitamine A et à l'étiquetage.

Natondi K. et Ndam Njoya Nzoméné



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice