"En 1993, on ne partait pas favori" : un ex-entraîneur de l'OM croit aux chances de Marseille face à l'Atletico

Posted on May 5, 2018 16:36:54 Filed in Sport



Bernard Casoni, à l'époque où il était entraîneur de l'Olympique de Marseille, en décembre 1999.  (GERARD JULIEN / AFP)


L'Olympique de Marseille a obtenu son ticket pour la finale de la Ligue Europa le 16 mai face à l'Atletico Madrid. L'ancien entraîneur de l'OM, Bernard Casoni, espère une belle surprise phocéenne face aux Madrilènes.


"En 1993, on ne partait pas favori" : un ex-entraîneur de l'OM croit aux chances de Marseille face à l'Atletico Madrid

L'Olympique de Marseille s'est qualifié jeudi pour la finale de la Ligue Europa malgré sa défaite 2 à 1 après prolongation face à Salzbourg. Les Marseillais affronteront donc l'Atletico Madrid le 16 mai au Groupama Stadium de Lyon.

Pour Bernard Casoni, ancien joueur et ex-entraîneur de l'OM, le club a su montrer toutes ses qualités : "On a réussi à tenir et on a montré beaucoup de générosité et de valeurs pour aller marquer dans les dernières minutes. Cela a été le scénario idéal pour l'OM", estime-t-il.

Une équipe qui sait fédérer selon Bernard Casoni. "Les Marseillais et les Français se retrouvent dans la générosité que dégage cette équipe", constate-t-il. Et ce malgré les difficultés : "C'est une équipe qui s'est faite un peu dans la douleur aussi, ça n'a pas été facile en début de saison, ils ont enchaîné beaucoup de matchs, avec des blessures, avec des cas difficiles aussi à gérer".

L'Atletico, "un gros morceau"

L'OM qui affrontera donc l'Atletico Madrid en finale. Les Madrilènes partent favoris, mais les Marseillais ont toutes leurs chances estime Bernard Casoni : "En 1993 on ne partait pas favori contre le Milan AC", rappelle l'ex-joueur, et pourtant l'OM s'était imposé.

Bernard Casoni reconnaît que "c'est vrai, c'est un gros morceau, une équipe qui est très difficile à jouer, qui prend très peu de buts, qui a de bons attaquants dont Griezmann. Après, les matchs, il faut les jouer, et l'OM s'en est toujours sorti dans la difficulté".

Une finale qui se jouera au Groupama Stadium de Lyon. Ce qui fait craindre à certains des tensions entre supporters lyonnais et marseillais. Mais Bernard Casoni là aussi se dit confiant : "Il faut que ce soit la fête du football, les supporters marseillais sont assez intelligents. C'est leur fête à eux et quand il y a des moments comme cela il faut se tenir", conclut-il.



Comment...





No comments yet.

More Stories on AfricaVoice